Télécharger le Flash Player, cliquez ici !

Eventration ou hernie cicatricielle

De quoi s’agit-il ?

Une éventration est définie par l’extériorisation, au travers d’une brèche acquise de la paroi abdominale, du sac péritonéal et de son contenu.

Il s’agit en fait d’une hernie concernant un orifice pariétal acquis (et non anatomique), qui est dans l’immense majorité des cas la conséquence d’une précédente cicatrice opératoire.

Quelles en sont les conséquences ?

L’éventration a les mêmes caractéristiques qu’une hernie :

  • en l’absence de complication, elle se présente comme une voussure de la paroi non douloureuse, réductible au repos, expansive à l’effort, impulsive à la toux.
  • le risque évolutif majeur est l’irréductibilité avec étranglement de son contenu au travers du collet de l’orifice de l’éventration. Cette situation est particulièrement dangereuse en cas de piégeage de structures digestives.

L’indication chirurgicale de sa cure est donc généralement proposée, au terme d’une évaluation prenant en considération le terrain général du patient (état cardiaque et respiratoire, surcharge pondérale, signes d’appel urinaires ou digestifs) et les antécédents chirurgicaux (nombre et nature des interventions préalables, précédentes réparations pariétales).

Quel est le traitement d'une éventration?

Dans la grande majorité des cas, la décision d’une reconstruction chirurgicale de la paroi, seul traitement véritable, est retenue.

  • le principe est d’obtenir la réfection de la sangle abdominale la plus confortable et la plus définitive possible.
  • la voie d’abord, conventionnelle ou cœlioscopique, dépend des facteurs étiologiques et d’éléments cliniques et éventuellement scannographiques.
  • l’utilisation d’un matériel prothétique de renforcement des tissus ("plaque") est fréquent.
    Il s’agit d’un treillis synthétique à base de polypropylène ou de polyester, en usage depuis plusieurs décennies et dont la parfaite tolérance est connue.

Rarement, essentiellement en cas de risque opératoire évalué comme trop important, un traitement palliatif de contention externe au moyen d’une ceinture orthopédique sera proposé, tout en étant assorti d’une surveillance clinique régulière.

Complications opératoires de la chirurgie de l’Eventration

  • complications liées à toute chirurgie abdominale: phlébite, embolie pulmonaire, hémorragie, infection sur incision, cathéter, drain ou sonde, occlusion et bride intra-péritonéale
  • conversion de la coelioscopie en chirurgie conventionnelle : éventualité rare nécessitée par les remaniements locaux ou les adhérences
  • hématome ou sérome de la région renforcée, le plus souvent parfaitement bénin et de régression spontanée en une dizaine de jours
  • rarement récidive à distance, prévenue par le respect du délai de consolidation post-opératoire d’un mois sans effort physique important

Site mis à jour le : 12/04/2013

Département de Chirurgie Générale et Digestive, cœlioscopique et carcinologique - Clinique Bizet
23-24, Rue Georges Bizet - 75116 PARIS - Tél. : 01 40 69 35 00 - Fax : 01 40 69 35 09