Télécharger le Flash Player, cliquez ici !

Colectomie ou résection du colon / sigmoïdite et cancer

La colectomie est l’ablation d’un segment plus ou moins étendu du gros intestin (colon).

Anatomie du colon

Le colon fait suite à l’intestin grêle et se termine par le rectum avant l’abouchement dans le canal anal.
il mesure environ 150 cm de long et se compose de quatre segments:

  • le colon droit (ou ascendant) dont la base est le caecum (sur lequel s’implante l’appendice)
  • Le colon transverse
  • le colon gauche (ou descendant)
  • le colon sigmoïde

Il a pour fonction la production et la préparation à l’exonération anale des selles, après stockage dans le rectum.

Indications des colectomies

On peut être amené à proposer la résection d’un segment de colon dans différentes indications :

  • pathologie tumorale bénigne (polype) ou maligne (cancer)
  • pathologie inflammatoire ou ischémique (sténose résiduelle)
  • pathologie diverticulaire compliquée (infections récidivées, abcès, perforations)

A froid, en dehors de l’urgence, le rétablissement du circuit digestif est effectué dans le même temps opératoire à condition que toutes les conditions de sécurité soient réunies, au moyen d'une suture anastomotique intestinale.

Technique opératoire

La chirurgie colo-rectale est de plus en plus fréquemment conduite par voie cœlioscopique, y compris dans les indications de chirurgie carcinologique.

Le geste de résection colique est le même, mais la limitation des incisions pariétales permet une récupération plus rapide et évite les séquelles pariétales.

Le principal risque de cette chirurgie est un défaut de cicatrisation de l’anastomose, c’est-à-dire du "branchement" qui remet en continuité le circuit colique des matières fécales.

Pour cette raison, la surveillance post-opératoire immédiate est systématiquement assurée en unité de soins intensifs pendant au moins 24 heures, relayée par un séjour hospitalier conventionnel.

La rigueur de ce schéma de surveillance permet ainsi d’optimiser la sécurité de cette chirurgie.

La sortie et le retour à domicile sont envisagés en fonction de la récupération de l’autonomie digestive dans un délai variable, variant en moyenne entre 4 et 10 jours

Quelque soit la technique opératoire employée, un délai de convalescence post-opératoire de trois à quatre semaines reste nécessaire pour une remise en forme complète.

Complications opératoires de la Colectomie

  • complications liées à toute chirurgie abdominale: phlébite, embolie pulmonaire, hémorragie, infection sur incision, cathéter, drain ou sonde, occlusion et bride intra-péritonéale
  • conversion de la cœlioscopie en chirurgie conventionnelle : éventualité rare nécessitée par les remaniements locaux ou les adhérences
  • difficultés anastomotiques per-opératoires en rapport avec les conditions tissulaires locales imposant le recours à une stomie intestinale de dérivation temporaire
  • défaut de cicatrisation anastomotique post-opératoire avec abcès profond ou péritonite post-opératoire pouvant nécessiter un traitement complémentaire radiologique ou chirurgical avec éventualité d’anus artificiel temporaire

Site mis à jour le : 12/11/2014

Département de Chirurgie Générale et Digestive, cœlioscopique et carcinologique - Clinique Bizet
23-24, Rue Georges Bizet - 75116 PARIS - Tél. : 01 40 69 35 00 - Fax : 01 40 69 35 09